11 août 2017

Epicéa

Il y a des arbres qui ne cassent pas trois pattes à un canard mais qui nous interpelle parfois, sans explications.
En sous bois, j'ai trouvé il y a 2 ans un petit épicéa qui m'a plu alors qu'il n'a rien d'exceptionnel au premier abord. Cela faisait un moment que je voulais mettre les mains dedans, chose faite.

Le voici avant:



La base est bien, le tronc élancé mais des branches très longues. L'enjeu est surtout de donner une première direction aux charpentières et d'ouvrir les branches pour que tous les bourgeons est la lumière. J'ai donc ligaturé entièrement l'arbre, supprimer 2 branches pour l'instant.

Il s'agit d'une première approche pour faire bourgeonner en arrière. Certaines branches disparaitront, certaines seront raccourcies, d'autres doivent grossir... L'arbre est trop "symétrique" mais je privilégie d'abord la culture et le maintien de la vigueur. Vu la taille du tronc, le nombre de branche réduira au fur et à mesure.

C'est pas une masterpiece mais j'aime bien cet arbre, un peu une sorte de challenge pour sortir un arbre dans 10 ans. Puis cela m'a fait du bien de mettre les mains dans un arbre.



Une idée d'évolution



Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...